alphabet cyrillique

L’alphabet russe se présente comme suit :

Majuscule Minuscule Écriture cursive
scolaire
Nom Ancien nom1 API Valeur numérique19
А а 01-Russian alphabet-А а.svg А
/ɑ/
азъ
/az/
/a/ 1
Б б 02-Russian alphabet-Б б.svg бэ
/bɛ/
буки
/buki/
/b/ -
В в 03-Russian alphabet-В в.svg вэ
/vɛ/
вѣди
/vedi/
/v/ 2
Г г 04-Russian alphabet-Г г.svg гэ
/gɛ/
глаголь
/glagolʲ/
/g/ 3
Д д 05-Russian alphabet-Д д.svg дэ
/dɛ/
добро
/dobro/
/d/ 4
Е е4 06-Russian alphabet-Е е.svg Е
/jɛ/
есть
/jestʲ/
/je/ 5
Ё ё4,7 07-Russian alphabet-Ё ё.svg Ё
/jɔ/
/jo/ -
Ж ж 08-Russian alphabet-Ж ж.svg жэ
/ʒɛ/
живѣте
/ʒɨvjetʲje/
/ʒ/ -
З з 09-Russian alphabet-З з.svg зэ
/zɛ/
земля
/zʲjemlʲja/
/z/ 7
И и4 10-Russian alphabet-И и.svg И
/iː/
иже
/iːʒɛ/
/i/ 8
Й й 11-Russian alphabet-Й й.svg И краткое
/iː kratkoje/
/j/ -
К к 12-Russian alphabet-К к.svg ка
/ka/
како
/kako/
/k/ 20
Л л 13-Russian alphabet-Л л.svg эль
/ɛlʲ/
люди
/ljudi/
/l/ 30
М м 14-Russian alphabet-М м.svg эм
/ɛm/
мыслѣте
/mɨsletʲje/
/m/ 40
Н н 15-Russian alphabet-Н н.svg эн
/ɛn/
нашъ
/naʃ/
/n/ 50
О о 16-Russian alphabet-О о.svg О
/o/
онъ
/on/
/o/ 70
П п 17-Russian alphabet-П п.svg пэ
/pɛ/
покой
/pokoj/
/p/ 80
Р р 18-Russian alphabet-Р р.svg эр
/ɛr/
рцы
/rʦɨ/
/r/ 100
С с 19-Russian alphabet-С с.svg эс
/ɛs/
слово
/slovo/
/s/ 200
Т т 20-Russian alphabet-Т т.svg тэ
/tɛ/
твердо
/tvʲjerdo/
/t/ 300
У у 21-Russian alphabet-У у.svg У
/u/
укъ
/uk/
/u/ 400
Ф ф 22-Russian alphabet-Ф ф.svg эф
/ɛf/
фертъ
/fʲjert/
/f/ 500
Х х 23-Russian alphabet-Х х.svg ха
/xa/
хѣръ
/xer/
/x/ 600
Ц ц 24-Russian alphabet-Ц ц.svg це
/ʦɛ/
цы
/ʦɨ/
/ʦ/ 900
Ч ч 25-Russian alphabet-Ч ч.svg че
/ʧɛ/
червь
/ʧervʲ/
/ʧ/ 90
Ш ш 26-Russian alphabet-Ш ш.svg ша
/ʃa/
ша
/ʃa/
/ʃ/ -
Щ щ 27-Russian alphabet-Щ щ.svg ща
/ʃʧa/
ща
/ʃʧa/
/ʃʧ/ -
Ъ ъ 28-Russian alphabet-ъ.svg твёрдый знак
/tvʲjordɨj znak/
еръ
/jer/; Yer
Note2 -
Ы ы 29-Russian alphabet-ы.svg Ы
/ɨː/
еры
/jerɨ/
/ɨ/5 -
Ь ь 30-Russian alphabet-ь.svg мягкий знак
/mʲjaxkij znak/
ерь
/jerʲ/
/ʲ/3 -
Э э6 31-Russian alphabet-Э э.svg э оборотное
/ɛ oborotnoje/
/ɛ/ -
Ю ю 32-Russian alphabet-Ю ю.svg Ю4
/ju/
ю
/ju/
/ju/ -
Я я4,16,17 33-Russian alphabet-Я я.svg Я
/ja/
я
/ja/
/ja/ -
Lettres éliminées en 1918
І і8 - - І
/iː/
/i/ 10
Ѳ ѳ9 - - ѳита
/fiːta/
/f/ 9
Ѣ ѣ10 - - ять
/jatʲ/; Yat
/jɛ/ -
Ѵ ѵ11 - - ижица
/iʒɨʦa/
/i/ -
Lettres désuètes depuis le xviiie siècle18
Ѕ ѕ14 - - зѣло
/zʲjelo/
/ʣ/ ou /z/ 6
Ѯ ѯ12 - - кси
/ksi/
/ks/ 60
Ѱ ѱ12 - - пси
/psi/
/ps/ 700
Ѡ ѡ13 - - омега
/omʲjega/
/o/ 800
Ѫ ѫ - - юсъ большой
/jus bolʲʃoj/, Yus (en)
/u/,/ju/15 -
Ѧ ѧ15 - - юсъ малый
/jus malɨj/
/ja/14 -
Ѭ ѭ - - юсъ большой іотированный
/jus bolʃoj jotirowannɨj/
/ju/15 -
Ѩ ѩ - - юсъ малый іотированный
/jus malɨj jotirovannɨj/
/ja/15 -
Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

SMIC

Smic : + 0,93 % au 1er janvier 2017

source : Publié le 19 décembre 2016 – Direction de l’information légale et administrative (Premier ministre) et droit finances.com

Le nouveau montant horaire brut est porté à 9,76 € au 1er janvier 2017 (contre 9,67 € depuis le 1er janvier 2016). 
Cela correspond à 1 480,27 € bruts mensuels sur la base de la durée légale de 35 heures hebdomadaires (contre 1 466,62 € bruts, précédemment),
Cela représente 1 149,07 € nets par mois.
35h par semaine ou 151,667 heures par mois
Pour les salariés employés à domicile, le montant du Smic horaire net s’établit par exemple à 8,15 euros de l’heure.
Publié dans économie, entreprises | Laisser un commentaire

Retraites

Livre blanc de 1991: les retraites, une bombe à retardement

En 1991, le Premier ministre Michel Rocard n’hésitait pas à déclarer à propos de la nécessité de réformer le système des retraites: «Il y a de quoi faire tomber cinq ou six gouvernements dans les prochaines années». La même année, le patron de la «deuxième gauche» publiait un Livre blanc sur les retraites dans lequel il mettait en garde les gouvernements à venir: «Je le dis avec une tranquille assurance, ceux qui, pour des gains politiques à courte vue, croiraient flatter l’opinion en niant le problème, programmeraient sûrement une guerre des générations». Et d’en conclure en particulier: «L’âge du départ à la retraite se constate plus qu’il ne se décrète».

Si le Premier ministre socialiste n’entendait pas remettre en cause les principes de 1945 en matière de «solidarité entre les âges», il assumait les conséquences démographiques sur le budget des retraites, notamment l’allongement de la durée de la vie. Cette prise de conscience politique du Livre blanc de 1991 a servi de toile de fond aux différentes réformes qui se sont succédé entre 1993 et 2013 ou qui ont échoué, comme en 1995.

La réforme Balladur de 1993 sur l’allongement de la durée de cotisation

À son arrivée à Matignon en 1993, Édouard Balladur constate un déficit record lié au financement des retraites. Le Premier ministre décide de réformer le système, sans pour autant revenir sur l’âge légal de départ, fixé à 60 ans par le gouvernement socialiste de Pierre Mauroy en 1982.

En revanche, la réforme Balladur se traduit par une augmentation de la durée de cotisation nécessaire à l’obtention d’une retraite à taux plein: le nombre d’annuité passe ainsi progressivement de 37,5 années à 40 années. La réforme ne concerne que les travailleurs du secteur privé et ne concerne pas la fonction publique.

La réforme de 1993 modifie aussi le salaire moyen servant de référence pour le calcul de la pension. Il est progressivement calculé sur les 25 meilleures années et non plus sur les 10 meilleurs.

L’échec de la réforme Juppé de 1995 sur la retraite des fonctionnaires

En 1995, la réforme portée par le Premier ministre Alain Juppé sur les retraites et la sécurité sociale prévoyait d’étendre aux agents de la fonction publique la nouvelle durée de cotisation de 40 annuités prévue par la loi de 1993 pour les salariés du secteur privé. Mais les grèves et les manifestations massives viendront à bout de la partie «retraite» du «Plan Juppé».

Création en 1999 du Fonds de réserve pour les retraites

La génération de «baby-boomers» devant prendre leur retraite d’ici 2020, le gouvernement socialiste de Lionel Jospin crée le Fonds de réserve pour les retraites pour prévoir ce surcoût à venir. Ce fonds est chargé de placer ses actifs sur les marchés financiers pour constituer une réserve financière de 150 milliards d’euros.

La réforme Fillon de 2003 sur l’alignement du public et du privé

En 2003, le président Jacques Chirac souhaite approfondir la réforme Balladur de 1993 pour sauvegarder la retraite par répartition, tout en introduisant en parallèle un système de retraite par capitalisation.

Sans s’attaquer aux régimes spéciaux, François Fillon, alors ministre du Travail, réforme l’ensemble des régimes de retraite, y compris ceux de la fonction publique. S’agissant de la durée de cotisation, la réforme aligne celle des fonctionnaires sur celle du secteur privé entre 2004 et 2008. Pour l’ensemble des travailleurs, à l’exception des régimes spéciaux, la loi dispose de l’allongement de la durée de cotisation de 40 à 41 annuités de 2009 à 2012. Elle doit augmenter ensuite en fonction de l’évolution de l’espérance de vie. Un dispositif de départ anticipé est prévu pour les carrières longues. Il permet à ceux qui ont commencé de travailler entre 14 et 16 ans de partir en retraite avant 60 ans.

En parallèle, la réforme Fillon institue un système de retraite par capitalisation avec la création de deux mécanismes d’épargne-retraite, le premier individuel (PERP pour Plan d’épargne retraite populaire), le second collectif (PERCO pour Plan d’épargne pour la retraite collectif).

La réforme Bertrand de 2008 sur les régimes spéciaux

Le président Nicolas Sarkozy souhaitait s’attaquer à l’épineuse question des régimes spéciaux. Cette réforme, qui prend effet en 2008, sera toutefois amoindri par plusieurs concessions. Si le ministre du Travail, Xavier Bertrand, obtient des syndicats l’alignement progressif de la durée de cotisation des régimes spéciaux sur celle de la fonction publique – les agents de la SNCF, de la RATP, d’EDF et de GDF passent progressivement de 37,5 à 41 ans en 2016 -, le gouvernement accorde aux syndicats un grand nombre de revendications techniques concernant le calcul des retraites. Ces compensations sont telles que le sénateur (UMP) Dominique Leclerc déclare dans un rapport pour le projet de loi de Finances pour 2010 que «les gains résultant de la réforme des régimes spéciaux pourraient, à terme, s’avérer beaucoup plus faibles pour la collectivité que ce que les prévisions initiales, particulièrement optimistes, ne le laissaient à penser».

La réforme Woerth de 2010 sur l’âge légal de départ à la retraite

Si les réformes de 1993 et 2003 modifiaient surtout le nombre d’annuité pour obtenir une retraite pleine, la loi de 2010 portée par Éric Woerth concerne principalement l’âge légal de départ à la retraite, qui doit passer progressivement pour tous les salariés, du privé comme du public (y compris les régimes spéciaux) à 62 ans en 2018. La seconde mesure-phare concerne le relèvement progressif de 65 à 67 ans, dès 2016, de l’âge à partir duquel ne s’applique plus le mécanisme de décote. D’autres mesures concernent la prise en compte de la pénibilité au travail et des interruptions de carrière.

La réforme Ayrault de 2013, une «non-réforme»?

Contrairement à plusieurs promesses de campagne de François Hollande en 2012, la réforme du Premier ministre Jean-Marc Ayrault de 2013 s’inscrit largement dans la logique de la réforme de 2010. Si l’âge légal de départ à la retraite reste le même, la durée de cotisation pour une retraite à taux plein doit augmenter d’un trimestre tous les trois ans avec l’objectif d’atteindre 43 annuités en 2035. La loi dispose encore que les cotisations salariales et patronales augmenteront progressivement de 0,3% d’ici à 2017.

En parallèle, le gouvernement de Jean-Marc Ayrault crée un «compte personnel de prévention de la pénibilité» financé par les entreprises. Ce compte permet notamment à tout salarié exposé à des risques d’acquérir des points ouvrant droit à des formations, à un temps partiel ou à des trimestres de retraite. Dans Le Figaro, l’économiste Marc Touati assène: «C’est une non-réforme! On est très loin du compte pour sauver le système des retraites. Une fois de plus, le gros du coût sera supporté par les entreprises et le travail en général. Le gouvernement parle de réforme juste, mais elle ne l’est pas. Les régimes spéciaux, par exemple, ne sont toujours pas alignés sur le régime général».

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

PTZ simulateur

http://www.logement.gouv.fr/spip.php?page=article-sous-site&id_article=313&sommaire=88

 

Publié dans banque - assurance, immobilier | Laisser un commentaire

taux des prêts immo amortissables

Source meilleur taux en date du 20/01/2017

Taux excellent Taux très BON*
15ANS 1,00 1,13 1,25
20ANS 1,20 1,33 1,45
25ANS 1,49 1,58 1,73
Publié dans banque - assurance, immobilier | Laisser un commentaire

emploi qualifié

taux-chomage-cap-bep-bac-pro

La santé est le créneau où il y a le moins de chômage.

Le génie climatique et l’énergie sont les spécialités qui paient le mieux.

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

immo

ville_baisse_prix_immobilier_2016

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Bourse

Warren Buffett: une stratégie simple pour gagner en bourse

Vous cherchez une stratégie simple pour gagner en bourse, ne nécessitant aucune connaissance, ni beaucoup de temps ? Alors vous êtes au bon endroit.

Vous savez que l’un de mes principes est d’écouter ceux qui réussissent.
Pour Warren Buffett, il est « très, très facile, de gagner en bourse ». Voici sa stratégie:

Gagner en bourse Warren Buffett

Vous vous attendiez à plus ? Est ce vraiment aussi simple ? Warren Buffett confirme que oui !

Pourquoi ça marche ? Tout simplement car en achetant régulièrement, vous allez lisser les variations de cours. De plus, l’économie américaine croissant, les entreprises américaines voient leurs profits augmenter année après année, ce qui augmente la valeur de vos actions.

1. Une stratégie sans perte de  temps
Comme dit Warren Buffett: « Vous n’avez pas besoin de regarder les prix de vos actions chaque jour, chaque semaine, chaque mois, voire même chaque année. Si vous détenez une part des entreprises américaines, que vous maîtrisez vos émotions pour ne pas acheter au plus haut, que vous achetez régulièrement, alors vous aurez une bonne performance ».

2. Quel fonds choisir ?
Il existe des milliers de trackers différents. Si vous voulez investir sur les USA comme le conseil Warren Buffett, l’indice le plus représentatif est le S&P 500.
Il existe plusieurs trackers sur le S&P 500, dont deux éligibles au PEA.

  • Amundi ETF S&P 500. L’avantage est que les frais de gestion sont de 0,15% seulement.
    Les dividendes sont automatiquement réinvestis ce qui augmente mécaniquement le rendement.
  • Lyxor ETF S&P 500. Les frais de gestion sont de 0,15% seulement

3. Etre discipliné
Sur le papier, il paraît simple d’investir chaque mois une somme fixe sur un tracker indiciel. Pourtant, vous serez tenté de regarder la valorisation de votre portefeuille ce qui vous inquiétera si sa valeur baisse. Il faut donc garder à l’esprit que si vous optez pour cette stratégie, il faut l’appliquer les yeux fermés, c’est à dire sans vouloir intervenir entre-temps.

Conclusion:
Il existe une stratégie simple pour investir et réussir en bourse, sans rien y connaître, et sans y passer de temps. Il suffit de faire confiance à la croissance de l’économie américaine sur le long terme et surtout de ne pas vouloir essayer de prévoir l’évolution des marchés.

 

Nota Bene: Buffet a organiseé sa succession comme suit: obligation d’investir 10% du patrimoine en fonds indiciel. Le résumé d’une vie en 2 mots!

 

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

top 10 immo France

top_ville_france_2016

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

immo contre Préfon

  Préfon-Retraite Investissement locatif
Cible Agents et ex-agents publics en activité ou non ainsi que leurs conjoints Tous les particuliers
Sortie 100% en rente viagèreSous condition :20% en capital, 80% en rente 100% en loyer100% en capital en cas de vente
Garantie sur le montant des revenus Oui Non
Avantages à l’entrée Déductibilité des cotisationsMutualisation de l’enveloppe entre conjoints

Report sur trois années

Non, sauf si l’investissement s’inscrit dans un dispositif d’immobilier locatif partiellement défiscalisé, du type « Pinel »
Avantages à la sortie Non Exonération fiscale sur les plus-values immobilières au bout de 22 ans de détention

Exonération des prélèvements sociaux sur les plus-values immobilières au bout de 30 ans de détention.

Publié dans épargne, finances, Fiscalité, immobilier | Laisser un commentaire